N’achète pas au hasard. Renseigne-toi au préalable sur les effets et effets secondaires de la substance, ainsi que sur la dose recommandée.

Garde un esprit critique. Lors de l’acquisition de drogues, que ce soit sur le marché noir, dans ton cercle d’amis ou sur internet tu fais face à un risque difficile à évaluer: tu ne sais jamais exactement si tu as obtenu le produit souhaité, à quel point la teneur en substance active est élevée et quels produits de coupe sont présents.

Pour déterminer la quantité et la nature exacte des substances actives ainsi que la présence de dangereux produits de coupe, une analyse chimique est nécessaire (Drug Checking). Lorsque la véritable teneur en substances actives de ton produit est connue, sois prudent avec le dosage et lorsqu’ aucune analyse n’est possible, commence toujours par tester d’abord une petite dose!

Utilise toujours les offres de Drug Checking lorsque c’est possible, par exemple sur site lors de grandes soirées ou alors au DIZ (Drogeninformationzentrum Zürich) et au DIB+ (Drogeninfo Bern). Plus d’informations sur les possibilités de faire analyser des produits sont disponibles sur: saferparty.ch, raveitsafe.ch et saferdanceswiss.ch .

Remarque: Légal ne veut pas dire «sans danger». Bien que les substances regroupées sous l’appellation « Research Chemicals » ou « Legal Highs » soient encore en partie présentées comme étant légales, cela ne veut pas dire qu’elles sont inoffensives. Les nouvelles substances psychoactives nécessitent une attention particulière dans la mesure où l’on a encore que peu de connaissances sur leurs effets et risques.

Les fabricants contournent la Loi sur les stupéfiants en recourant à des substances qui ne sont pas encore identifiées. Souvent ces substances sont encore largement inconnues de la recherche. Les informations disponibles à leur sujet sur internet sont souvent manipulées pour en favoriser la vente («produit les mêmes effets que l’ecstasy»). Les fausses déclarations et la fabrication impropre représentent des risques supplémentaires.

Les substances diffusées sous l’appellation «natural drugs» peuvent également êtres dangereuses. Leur teneur en substances actives est difficile à déterminer, elle peut varier fortement et est très imprévisible.