La combinaison de deux produits ou plus sur une courte période est très éprouvante pour le corps et l’esprit. Les effets combinés de deux substances ou plus sont difficiles à prévoir et ne correspondent en règle générale jamais à la somme des effets des deux substances (1+1≠2). Suivant les substances, les effets respectifs se combinent, sont mutuellement diminués ou renforcés (p.ex concentration extrême en dopamine), ou alors ils influent sur le corps et le psychisme dans des directions différentes (stimulation – versus apaisement). Dans les deux cas de figure, les effets sont éprouvants pour l’organisme. Le danger d’incidents désagréables, même médicaux ou de « gueule de bois » prononcée est accru en cas de polyconsommation. Si tu décides tout de même de t’adonner à la polyconsommation, évite les combinaisons à risque et observe les conseils de Safer Use suivants:

  • Familiarise-toi avec les effets respectifs de chaque produit, sans interaction avec d’autres substances.
  • Attends au moins qu’une substance ait pleinement déployé ses effets avant de consommer la suivante.
  • Souviens-toi que les diverses substances ne mettent pas le même temps à agir et à atteindre leur effet maximum.
  • Étant donné le gros effort demandé au foie et aux reins, pense à toujours boire beaucoup d’eau (5dl/heure, pas d’alcool).
  • L’alcool modifie les effets des autres substances psycho­actives.
  • Si tu prends des stimulants pour freiner la descente, tu renforces la « gueule de bois » et tu accrois les risques de répercussions désagréables. Prendre des «dépresseurs» pour redescendre allonge la « gueule de bois » et induit des risques accrus de dépendance.
  • Tes ami-e-s ou connaissances présents devraient savoir ce que tu as consommé/mélangé et en quelles quantités.
  • Si tu prends des médicaments, informe-toi sur les interactions à risque possibles avec les drogues (diminution de l’efficacité, complications graves!).