Les opiacés/opioïdes sont des dérivés naturels de l’opium ou des médicaments (semi-)synthétiques avec la même structure de base.

Groupe: Dépresseur

Présentation: Les opiacés/opioïdes sont fabriqués sous forme de comprimés, capsules, gouttes, comprimés orodispersibles, solution injectable ou patch et sont utilisés comme analgésique, antitussif ou anesthésique. Les préparations de méthadone (notamment Ketalgin®), de morphine (notamment Sevre-Long®, MST®) ou de buprénorphine (notamment Subutex®) sont utilisées dans le cadre des traitements de substitution.

Modalités de consommation: Sous forme de médicament, directement avalé, sniffé, sprayé, administré comme suppositoire. Pour la buprénorphine, laisser fondre les comprimés orodispersibles sous la langue.

Dosage: Dépend fortement du produit et de la forme galénique.

Méthadone: 10 mg – 20 mg, max. 40 mg/Jour

Morphine: 30 mg – 60 mg, max. 200 mg/Jour

Buprénorphine: 0,4 mg – 0,8 mg, max. 2 mg/Jour

Oxycodone: 10 mg, max. 20 mg/Jour; 

Fentanyl: 200 – 400 microgrammes

Les effets des opiacés/opioïdes varient beaucoup d’un individu à l’autre et vont de l‘effet analgésique au sentiment d’extase en passant par l’euphorie, l‘apaisement, l‘insouciance, la confiance (en soi) et la diminution de l’anxiété.
Avec des doses plus élevées un effet sédatif et apaisant se produit.

Début de l’effet du produit: Selon le produit après 30 – 90 minutes (oral), rectal ou sniffé après 10 minutes. Injecté: après quelques secondes.

Durée des effets: Selon le produit de 2 à 12 heures

Durée des effets secondaires: Jusqu’à 24 heures

Nausées, vomissements, vertiges, démangeaisons, sudations, constipation. Sensation de froid, sécheresse buccale, perte d’appétit, crampes d’estomac. Avec des doses élevées: ralentissement et atténuation de la respiration, forte somnolence et sentiment d’étourdissement. En cas de surdosage ou en combinaison avec d’autres dépresseurs, la consommation peut entraîner une perte de connaissance, un état d‘inconscience, un arrêt respiratoire potentiellement mortel.


Risques à long terme

Développement de la tolérance au produit – En fonction du produit, une accoutumance aux doses et effets peut rapidement se développer. Le risque de dépendance avec des symptômes physiques et psychiques est important.

Symptômes de sevrage: besoin compulsif de consommer. Etat d’angoisse et d’excitation, insomnies, diarrhées, nez qui coule, chair de poule, éternuements, nausées et vomissements.

  • Les opiacés/opioïdes sont des médicaments très puissants et ne devraient être utilisés que pour une durée limitée et de préférence sous contrôle médical
  • Commence avec une dose basse, évalue les effets et ta tolérance au produit avant d’augmenter le dosage. Ne dépasse pas la dose journalière maximale
  • Lorsque tu injectes: Fais encore plus attention au dosage.
  • Utilise toujours du matériel d’injection neuf (propre et stérile): ne partage jamais seringues, filtres, eau, tampon désinfectant, pour éviter une transmission des hépatites et du VIH.
  • Ne te fie pas aux indications de dosage de tes collègues qui consomment régulièrement des opiacés/les doses consommées peuvent être potentiellement mortelles pour des consommateurs non-habitués à la substance.
  • Evite la consommation simultanée d’autres substances. Les mélanges avec l’alcool, les benzodiazépines (p.ex. Temesta, Valium) ou le GHB/GBL sont particulièrement risqués (risques d’arrêt respiratoire).
  • Fais des pauses prolongées (plusieurs jours) entre une consommation et la suivante

Attention en cas de mélange!

Catégories de substances