Les benzodiazépines sont un groupe de médicaments utilisés comme tranquillisants, anesthésiants, pour réguler le sommeil ou contre l’épilepsie. Les préparations les plus connues sont les suivantes : diazépam (Valium®), alprazolam (Xanax®), lorazépam (Temesta®), oxazépam (Seresta®) et midazolam (Dormicum®).

  • Groupe

Tranquillisants

  • Aspect

Les benzodiazépines sont généralement proposées sous forme de comprimés. Elles existent aussi en solution injectable liquide ou en spray nasal.

  • Modalités de consommation

Les benzodiazépines sont généralement ingérées sous forme de comprimés. Elles peuvent aussi être sniffées. Dans de très rares cas, elles sont injectées.

  • Dosage

Le dosage dépend fortement de la préparation, de la tolérance individuelle et du comportement des consommateur·trice·s.

Nom

Alprazolam (Xanax®)

Diazépam (Valium®)

Oxazépam (Seresta®)

Lorazépam (Temesta®)

Midazolam (Dormicum®)

Faible dose

0.125 à 0,25 mg

1,25 à 2,5 mg

3 à 7,5mg

0,25 à 0,5 mg

Moins de 3,5 mg

Dose moyenne 

0,25 à 0,5 mg

2,5 à 5 mg

7,5 à 15 mg

0,5 à 1 mg

3,75 à 7,5 mg

Forte dose

0,5 à 1 mg

5 à 10 mg

15 à 30 mg

1 à 2 mg

7,5 à 15 mg

Très forte dose

Plus de 1 mg

Plus de 10 mg

Plus de 30 mg

Plus de 2 mg

Plus de 15 mg

Réduction de l’excitation et de l’anxiété, calmant, somnifère, myorelaxant. Diminution des facultés de la mémoire et des capacités de mémorisation. En cas de forte dose : engourdissement, envie de dormir, troubles de la mémoire(« black out »).

  • Début des effets

Après 15 minutes

  • Durée des effets

Varie en fonction du médicament entre 1 h 30 et 48 heures.

Fatigue, torpeur, dépression, troubles de la concentration et de la mémoire. Les mouvements peuvent être perturbés ; des vertiges, des faiblesses musculaires peuvent apparaître, ce qui augmente le risque de chute. Plus fortement dosées : nausées, bouche sèche, respiration plus lente et baisse de la pression sanguine.


Risques à long terme

Troubles de la mémoire, de l’apprentissage et de la concentration. À long terme, cela peut entraîner un aplatissement et un émoussement affectif ainsi qu’une diminution de la capacité à évaluer les risques. Il existe un important risque de développer une dépendance avec des symptômes psychiques et physiques. Si une tolérance s’est développée et que le corps ne reçoit pas la dose de substance nécessaire, des symptômes de sevrage peuvent apparaître. Ces derniers peuvent apparaître sous forme de douleurs et de contractions musculaires, de crampes et de tremblements et peuvent déclencher des états dangereux pour la santé tels que des crises d’épilepsie, de la désorientation ou des délires.

  • On ne peut pas se fier aux indications de dosage des connaissances qui consomment régulièrement des benzodiazépines, car celles-ci sont habituées aux substances.
  • Le contenu des médicaments achetés sur le marché noir ou sur Internet n’est pas clair. Il est possible de demander quels sont exactement les principes actifs dans une offre de drug checking.
  • Évite la consommation mixte, en particulier avec d’autres tranquillisants, car cela peut entraîner un arrêt respiratoire ou un collapsus circulatoire. Ne pas mélanger avec :
  • Consomme dans un environnement tranquille et évite d’être seul·e.