La DMT (N,N-diméthyltryptamine) est un psychédélique naturellement présent dans des plantes, des animaux et chez l’homme, mais elle est généralement proposée sous forme extraite de poudre cristalline. Avec certaines variantes de consommation (Ayahuasca et Changa), la DMT est combinée avec un inhibiteur MAO.

  • Groupe

Hallucinogènes, psychédéliques

  • Aspect

Résine, poudre ou masse molle ; substance cristalline. Décoction de plantes contenant de la DMT et des inhibiteurs MAO (Ayahuasca) ; mélange d’herbes à fumer issues de DMT et d’inhibiteurs MAO (Changa).

  • Modalités de consommation

La DMT est fumée ou sniffée et avalée (surtout sous la forme d’Ayahuasca).

  • Dosage

DMT : fumée : 10 à max. 60 mg (doit être vaporisée)[1] ; sniffée : 20 à 50 mg ;

Changa : le dosage dépend du rapport du mélange « DMT-herbes » (à fumer dans un bong ou sous forme de joint);

Ayahuasca : le dosage dépend du mode de préparation et de la teneur en alcaloïdes des plantes.

 

[1] https://psychonautwiki.org/wiki/DMT 

Quand la DMT fumée et sniffée, le début des effets est généralement perçu comme impressionnant à cause de la vitesse d’apparition et de l’intensité des effets[1]. Un sentiment euphorique et une modification de la perception fortement ralentie peuvent apparaître avec toutes les modalités de consommation. Une plongée dans des univers très bizarres, une séparation du corps et de l’esprit, une dissolution du « moi » et un sentiment d’unité avec le monde sont fréquents. La pression sanguine et le pouls accélérés ainsi que les pupilles dilatées font partie des effets secondaires physiques.

  • Début des effets

Fumée après quelques secondes, sniffée après quelques minutes, avalée (DMT) après 30 à 60 min.

  • Durée des effets

Fumée env. 10 min, sniffée jusqu’à 45 min et avalée de 4 à 8 heures. Si la DMT est combinée avec un inhibiteur MAO, la durée des effets est prolongée.

  • Effets secondaires

Jusqu’à 8 heures.

 

[1] https://psychonautwiki.org/wiki/DMT 

Dans la mesure où les pertes de contrôle et états d’anxiété sont relativement fréquents, la DMT n’est pas une drogue festive ! La consommation de DMT entraîne le plus souvent des nausées et vomissements. À cela s’ajoute : une augmentation de la fréquence cardiaque, une respiration légèrement accélérée, une pression sanguine plus élevée, des pupilles dilatées, une production accrue de salive, des tremblements, de l’agitation, des maux de tête et des troubles de la motricité. Un sentiment d’être en apesanteur ou de tomber peut également se manifester. Les fortes modifications de la perception et la dissolution de sa propre identité peuvent être vécues comme traumatisantes (bad trip) pour certaines personnes.


Risques à long terme

Des troubles permanents au niveau de la perception de soi-même et de la réalité sont possibles. Des psychoses latentes (vulnérabilité) peuvent éventuellement se révéler.

Rätsch, C., Müller-Ebeling, C., & Arno, A. (2006). Ayahuasca: Rituale, Zaubertränke und visionäre Kunst aus Amazonien. AT Verlag AZ Fachverlage.

Berger, Markus (2015). Changa – Die rauchbare Evolution des Ayahuasca. Solothurn. Nachtschatten Verlag.

Strassmann, Rick (1984). "Adverse reactions to psychedelic drugs. A review of the literature". Journal of Nervous and Mental Disease.

Strassman, R. J.; Qualls, C. R.; Uhlenhuth, E. H.; Kellner, R. (1994). "Dose-response study of N,N-dimethyltryptamine in humans. II. Subjective effects and preliminary results of a new rating scale". Archives of General Psychiatry. 51 (2)

  • Ne prends pas de DMT si tu crains un effet psychédélique puissant. La peur peut conduire à des expériences négatives.
  • Ne consomme pas de DMT quand tu es seul·e ! La DMT est à consommer allongé, dans un milieu protégé (pas en soirée) et en compagnie d’ami·e·s expérimenté·e·s en qui tu as confiance.
  • Commence par prendre une faible dose. N’en reprends pas tout de suite !
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux de troubles psychotiques devraient être extrêmement prudentes, car les psychédéliques peuvent déclencher des psychoses latentes.
  • Évite les mélanges irréfléchis et inconsidérés avec d’autres substances ! La prise de DMT avec de l’alcool en fausse l’effet et peut produire des effets secondaires extrêmement désagréables.
  • Les personnes atteintes d’hypertension ne devraient pas consommer de DMT.
  • Même lorsque l’effet semble bref, ne sous-estime pas les effets secondaires qui peuvent durer plusieurs heures (capacité à conduire des véhicules, etc.)
  • Fais des pauses pendant lesquelles tu ne consommes pas. Après avoir consommé, prends le temps de digérer calmement ton « trip ».
  • Il existe un risque de confusion avec la 5-MeO-DMT (5-méthoxy-N, N-diméthyltryptamine) ! Cette substance devrait être consommée à une dose bien plus faible.

Bon à savoir

Avalée, la DMT n’est efficace qu’en combinaison avec des inhibiteurs MAO (substances qui assurent l’efficacité de la sérotonine, de l’adrénaline, etc.), avec de l’harmine par exemple. La boisson psychoactive Ayahuasca par exemple, est une combinaison de ce type. Après la prise d’inhibiteurs MAO, la consommation de certains aliments quotidiens comme le fromage est dangereuse et peut même entraîner la mort. Pour plus d’informations, voir « consommation mixte ».

Catégories de substances