Gaz hilarant

Le gaz hilarant (N2O, protoxyde d’azote) est un narcotique synthétique

  • Groupe

dissociatifs.

  • Aspect

gaz incolore.

  • Modalités de consommation

le gaz hilarant est inhalé à partir de ballons ou d’autres contenants semblables.

 

Poppers

Les poppers sont issus de nitrite d’amyle, de nitrite d’isopropyle ou d’un mélange des deux. Les poppers se trouvent sous forme de liquide très corrosif disponible dans des petits flacons à sniffer.

  • Groupe

Sédatifs, au début plutôt stimulants, par la suite plutôt tranquillisants

  • Aspect

Liquide

  • Modalités de consommation

Inhalation

 

Gaz hilarant

Détente, euphorie, modification des perceptions optiques et acoustiques, perte de la notion du temps. 

  • Début des effets

quelques secondes après l’inhalation.

  • Durée des effets

30 secondes à 4 min.

  • Effets secondaires

jusqu’à 60 minutes

 

Poppers

Courts effets, augmentation du désir, détente musculaire (souvent utilisé lors du sexe anal ou du « fisting »), insensibilité à la douleur, vasodilatation, baisse de la pression sanguine, augmentation de la fréquence cardiaque, impression de chaleur, euphorie, intensification de l’orgasme.

  • Début des effets

Immédiatement

  • Durée des effets

1 à 2 minutes

  • Effets secondaires

Quelques minutes

 

Gaz hilarant

Nausées et maux de tête. En cas de consommation excessive: perte de conscience, chute de la pression sanguine, troubles du rythme cardiaque. Dans le pire des cas: mort par arrêt des fonctions respiratoires. Risques d’accidents au moment de la «montée».

 

Poppers

Maux de tête, vertiges, collapsus circulatoire provoqué par une forte baisse de la pression sanguine.

Attention à la pression sanguine : les médicaments hypotenseurs, tels que les médicaments contre les troubles érectiles comme le viagra, renforcent les effets et peuvent entraîner une chute de la pression sanguine qui peut être mortelle.


Risques à long terme

 

Gaz hilarant

Un usage prolongé est éprouvant pour le système nerveux et conduit à un manque de vitamine B12 (troubles au niveau des fonctions cellulaires et stérilité temporaire). Une dépendance accompagnée de symptômes psychique est possible.

 

Poppers

En cas de consommation régulière : atteintes permanentes des facultés de concentration et de la mémoire, diminution de la capacité de réaction ; troubles du rythme cardiaque, du foie, des reins, des nerfs et du cerveau.

 

Gaz hilarant

  • N’inhale jamais le gaz hilarant directement à partir de la bouteille (risque de geler le larynx et les bronches!)
  • Consomme le gaz hilarant en position assise ou couchée.
  • Fais régulièrement des pauses à l’air frais, pour éviter une trop grande concentration de gaz hilarant.
  • Évite de mélanger avec d’autres substances.
  • Les personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires, respiratoires, d’épilepsie, d’otites, etc. devraient s’abstenir de consommer du gaz hilarant.

 

Poppers

  • Liquide corrosif : si les poppers entrent en contact avec les yeux ou sur des muqueuses (lésions ressemblant à des brûlures sur le nez et la lèvre supérieure), il faut immédiatement rincer abondamment avec de l’eau (en cas de contact avec les yeux, faire appel à une aide médicale).
  • Ne jamais avaler – des brûlures chimiques et un surdosage mortel en sont la conséquence. Il peut y avoir des malentendus avec les consommateur·trice·s inexpérimenté·e·s qui vont boire le flacon de poppers comme un shot.
  • Ne consomme jamais de poppers tout seul·e afin de pouvoir recevoir de l’aide en cas de forte baisse de la pression sanguine ou d’un collapsus circulatoire. Ne reprends pas immédiatement de poppers et fais des pauses.
  • Les personnes souffrant de troubles respiratoires, cardiaques ou circulatoires, les épileptiques et les femmes enceintes devraient s’abstenir de consommer des poppers.
  • La consommation régulière entraîne une irritation inflammatoire des muqueuses. Ce qui peut aider, ce sont les douches nasales, les sprays traitants (ne jamais utiliser de sprays contenant de la xylométazoline !) ou les pommades grasses.

Catégories de substances