Le GHB (gamma-hydroxybutirate) ou « ecstasy liquide » est transformé par l’organisme en substance – signal GABA, qui régule entre autres les états de veille et de sommeil au niveau du cerveau et stimule les hormones de croissance.
Le GBL (gamma-butyrolactone) et le 1,4-butanédiol (BDO) sont des produits précurseurs du GHB, c’est à dire qu’ils peuvent être transformés par l’organisme en GHB.

Groupe: downer

Aspect: GHB en poudre ou en solution liquide, généralement en solution liquide car la poudre attire l’humidité; GBL sous forme liquide.

Modalité de consommation: avalé

Dosage: GHB 2 à 5 g. (correspond en général à 1 à 2,5 ml de poudre pure); GBL 1 – 2 ml. Le dosage dépend du degré de dilution, et dans le cas du GBL c’est encore plus délicat que pour le GHB puisque chaque corps ne l’assimile pas à la même vitesse et pas dans les mêmes quantités. En cas de doute: moins c’est mieux!

Ils sont étroitement liés au dosage et à l’individu. La gamme des effets va de l’euphorie, à la détente, au sommeil profond (comateux) ou à l’inconscience, en passant par la perte des inhibitions, l’intensification des perceptions, éventuellement le besoin de parler, et de légers vertiges ou de la somnolence.

Début des effets: de 10 à 20 min après l’ingestion.

Durée des effets: 1,5 – 3 heures.

Durée des effets secondaires: 2 à 4 heures

Maux de tête, nausées, vomissements, vertiges, confusion. Avec de fortes doses: troubles de mémoire, difficultés respiratoires et contractions musculaires incontrôlables. Le danger de surdosage involontaire est très important, y compris pour des usagers habitués. Les signes d’un surdosage de GHB/GBL sont les suivants : somnolence prononcée, suivie de plusieurs heures d’un profond sommeil très difficile à interrompre. Des nausées, vertiges, maux de tête, perte des repères, perte de conscience, disparition des réflexes ainsi que des troubles respiratoires peuvent apparaître. Suite à une consommation de GHB/GBL, il est très difficile de dire si quelqu’un se trouve dans un état de sommeil profond ou déjà dans le coma. En cas de doute, alerter un médecin!


Risques à long terme

Une consommation régulière de GHB/GBL peut provoquer des troubles du sommeil, de l’angoisse et des tremblements; il y a un risque de dépendance avec des symptômes psychiques et physiques. La consommation chronique de fortes doses (plusieurs doses par jours), provoque, en cas de sevrage, de graves symptômes physiques. 

  • Le GHB a un goût salé et le GBL un goût savonneux.
  • Dilue le GHB/GBL avant de le consommer.
  • Sois prudent avec le dosage! Même si le GHB/GBL n’agit pas (encore), n’en reprend pas.
  • Ne consomme pas seul
  • Lorsque tu consommes du GHB/GBL, renonce à tout mélange avec d’autres substances, surtout avec l’alcool!
  • Si tu dois prendre des médicaments antirétroviraux, renonce à la consommation de GHB/GBL
  • Les personnes atteintes d’épilepsie, de troubles circulatoires ou rénaux ne devraient jamais consommer de GHB/GBL!
  • Un sevrage de GHB/GBL ne devrait être fait que sous surveillance médicale.

Attention!

Si tu bois de l’alcool avant, pendant ou après la consommation de GHB/GBL, cela peut conduire, même en très faibles quantités, au collapsus (arrêt respiratoire!). En combinaison avec des médicaments antirétroviraux (avant tout les inhibiteurs de protéase), le GHB/GBL, même à de faibles doses, peut provoquer la mort (risque de dépression respiratoire, coma et convulsions)!

Attention en cas de mélange!

Catégories de substances