Les effets de ces substances sont très différents et dépendent pour chaque substance du dosage, du « set » et du « setting ». Le kratom peut avoir un effet non seulement euphorisant, mais aussi narcotique ou aphrodisiaque ; l’éphédrine et le khat ont les deux un effet stimulant ; le LSA et la sauge des devins se situent tous deux dans le spectre des effets hallucinogènes. Les deux dernières substances, en particulier, peuvent provoquer de fortes hallucinations et une perte de la notion de la réalité. Elles sont donc particulièrement concernées par le « set » et le « setting ».

  • Groupe

Kratom : opioïde, stimulant, narcotique

Éphédrine : stimulant

LSA : hallucinogène, psychédélique

Sauge des devins : hallucinogène, dissociatif.[1]

  • Aspect

Kratom : feuilles, extrait de poudre

Éphédrine : capsules, thé, liquide

LSA : poudre, graines[2]

Sauge des devins : chique, teinture, feuilles

  • Modalités de consommation

Kratom : mâché, fumé, bu

Éphédrine : bue sous forme de thé, ingérée en capsules, fumée sous forme d’herbe

LSA : dilué et bu sous forme de poudre, mâché sous forme de graines

Sauge des devins : placée derrière la lèvre ou mâchée sous forme de chique, fumée ou bue sous forme de teinture

  • Dosage

Kratom : feuilles séchées env. 1 à 3 g pour une dose stimulante, env. 3 à 6 g pour une dose moyenne, env. 8 à 15 g pour une forte dose et env. 16 à 25 g pour une très forte dose (uniquement en cas de tolérance élevée).

Ne pas dépasser la dose de 25 g, même en cas de tolérance élevée.

Éphédrine : dose journalière maximale 1,5 à 9 g.

LSA : Dose pour les débutant·e·s : 4 à 5 graines. Doses pour les personnes plus expérimentées : 4 à 8 graines (env. 2 g) ; quantité maximale recommandée : 13 à 14 graines

Sauge des devins : mâchée 6 à 10 feuilles, fumée 1 à 2 feuilles (séchées).

 

[1] https://www.raveitsafe.ch/fr/?contact_substanz=salvia-2
[2] https://www.eve-rave.org/drogen-abc/naturdrogen/hawaiianische-holzrose/

Kratom : effet paradoxal : stimulant et modérateur

Éphédrine : effet d’éveil, stimulant, vasoconstricteur, aphrodisiaque, accélère le pouls, stimule la circulation sanguine et augmente la pression artérielle.

LSA : est décrit comme ressemblant fortement au LSD ; a un effet psychédélique et de charge corporelle, et augmente la perception des couleurs.

Sauge des devins : effet fortement hallucinogène. Souvent : perte des sensations corporelles et rire incontrôlable.

  • Début des effets

Kratom : mâché : 5 à 10 min[1]

Éphédrine : 20 à 60 min

LSA : 30 minutes à 2 heures (incertain)[2]

Sauge des devins : fumée après 30 secondes, mâchée après environ 10 minutes.

  • Durée des effets

Kratom : 1 h à 1 h 30[3]

Éphédrine : jusqu’à 8 heures

LSA : 6 à 8 heures (plus rarement 12 heures)

Sauge des devins : fumée entre 5 et 30 minutes, mâchée 1 à 2 heures[4]

 

[1] https://www.emcdda.europa.eu/publications/drug-profiles/kratom_fr
[2] https://www.eve-rave.org/drogen-abc/naturdrogen/hawaiianische-holzrose/
https://www.raveitsafe.ch/?contact_substanz=hawaiianische-holzrose-baby-wood-rose
[3] https://www.drugcom.de/drogenlexikon/buchstabe-k/kratom/
[4] https://www.partypack.de/Salvia-Divinorum.126.0.html
https://www.raveitsafe.ch/?contact_substanz=salvia

Kratom : nausées et vomissements, perte d’appétit, bouche sèche, besoin d’uriner, problèmes cardiaques et de circulation, douleurs à la poitrine, sueurs, tremblements ou crampes, vertiges, confusion et psychoses. Rarement : hallucinations.[1]

Éphédrine : sensations d’oppression, augmentation de la pression sanguine, vertiges, troubles du rythme cardiaque pouvant aller jusqu’à un infarctus, vasoconstriction, effet diurétique. En cas de fortes doses : impuissance temporaire.

LSA : nausées, épuisement, vertiges, flatulence et constipation, parfois des détentes musculaires pouvant aller jusqu’à des crampes ou des entorses, membres lancinants, sensations d’impuissance pouvant aller jusqu’à une perte de connaissance et de contrôle, anxiété et panique.[2]

Sauge des devins : sueurs, frissons, faiblesses, troubles de coordination, besoin d’uriner. Rarement : confusion, panique, paranoïa et délire.[3]

 

[1] https://www.emcdda.europa.eu/publications/drug-profiles/kratom_fr
https://www.eve-rave.org/drogen-abc/naturdrogen/kratom/
[2] https://www.eve-rave.org/drogen-abc/naturdrogen/hawaiianische-holzrose/
https://www.raveitsafe.ch/?contact_substanz=hawaiianische-holzrose-baby-wood-rose
[3] https://drugscouts.de/de/lexikon/salvia-divinorum
https://www.partypack.de/Salvia-Divinorum.126.0.html
https://www.raveitsafe.ch/?contact_substanz=salvia

Risques à long terme

Kratom : dépendance physique et psychique[1]

Éphédrine : perte d’appétit, troubles du sommeil, irritabilité, troubles de la circulation sanguine, détérioration des dents, lésions du foie et des reins, et troubles psychiques.

LSA : symptômes psychotiques, flash-back, pseudohallucinations.

Sauge des devins : très peu étudiée jusqu’à présent.[2]

 

[1] https://www.drugcom.de/drogenlexikon/buchstabe-k/kratom/
[2] https://www.raveitsafe.ch/fr/?contact_substanz=salvia-2

Grewal, Khem Singh: The effect of Mitragynine on Man 1932

Grewal, Khem Singh: Observations on the Pharmacology of Mitragynine1932

Jansen, K.L.R. und Prast, C.J.: Psychoactive Properties of Mitragynine (Kratom). Journal of Psychoactive Drugs (1988)

Ott, Jonathan: In: "Entheogens." Journal of Psychedelic Drugs. 1979.

Ott, Jonathan: Pharmacotheon - Entheogenic Drugs, Their Plant Sources and History 1993. S. 140

Paulus, Ernst und Ding Yu-he: Handbuch der traditionellen chinesischen Heilpflanzen 1987. S. 123

Christian Rätsch: Enzyklopädie der psychoaktiven Pflanzen. Botanik, Ethnopharmakologie und Anwendung. 2007

Bastian Borschke: Salvia Divinorum und andere psychoaktive Salbeiarten, Grüne Kraft. 2002

Jochen Gartz: Salvia divinorum – Die Wahrsagesalbei. 2001.

Kratom : pas de consommation mixte avec des stimulants, de l’alcool, des benzodiazépines, des opioïdes ou d’autres tranquillisants et ne mélanger en aucun cas avec des inhibiteurs MAO ! Le mélange peut entraîner des troubles de la circulation sanguine pouvant provoquer une dépression respiratoire.

Éphédrine : s’hydrater et ne pas mélanger avec de l’alcool. Ne pas consommer en cas de problèmes ou de maladies de la circulation sanguine, de pression sanguine élevée, de malformations cardiaques, de troubles de la thyroïde et de lésions hépatiques ou rénales.

LSA : faire attention au « set » et au « setting ». Ne pas consommer avec l’estomac vide. Ne pas consommer de LSA en cas de maladies du foie, car cette substance surmène le foie. Peler les graines, car leur coquille peuvent provoquer des nausées.[1]

Sauge des devins : il s’agit d’une substance très particulière, dont l’effet peut être surprenant en raison de l’afflux rapide. En outre, les hallucinations peuvent paraître réelles. Il est impératif d’être accompagné·e par une personne sobre ! Il ne faudrait consommer de la sauge des devins que dans un environnement tranquille et familier.

Pour tous les produits naturels, la concentration de substance active de chaque composant dépend de la saison, de l’emplacement, du stockage et également de la sous-espèce. Elle peut fortement varier. Il faut donc commencer par prendre une faible dose.

Il est vivement conseillé aux personnes qui s’intéressent à l’une des substances décrites ci-dessus de se renseigner davantage avant de consommer.

 

[1] https://www.eve-rave.org/drogen-abc/naturdrogen/hawaiianische-holzrose/
https://www.raveitsafe.ch/?contact_substanz=hawaiianische-holzrose-baby-wood-rose